Published On: jeu, Déc 15th, 2016

Des diplomates américains ont visité le camp d’entraînement des Forces de la Protection du Ezidxan

Un combattant du HPS près du temple yézidi de Sherfedin

Un combattant du HPS près du temple yézidi de Sherfedin

Shengal (Irak) – Récemment les diplomates du consulat américain à Erbil ont visité le camp d’entraînement des Forces de la Protection du Ezidxan (HPS) à Shengal et ont également rencontré le chef de cette milice, Haydar Shesho. Les parties ont discuté des questions de sécurité de la région. Il est prévu que dans un avenir proche pour visiter les hommes yézidis et le consul des États-Unis rende également visite du camps d’entraînement yézidi.

Forces de la Protection du Ezidxan compte aujourd’hui plus de 3.000 combattants. Les troupes sont composées de bénévoles yézidis : des anciens peshmergas et des anciens soldats de l’armée irakienne. Selon les décisions des commandants yézidis et les chefs tribaux de la region, le HPS et la YBS (Unités de Résistance de Sinjar) formeront dans le futur conjointement des troupes de protection de Shengal.

Sans surprises, le gouvernement du Kurdistan irakien se montre hostile quant à l’indépendance des groupes armés yézidis. En avril 2014, le refus des combattants yézidis du HPS à se reconnaître comme une force intégrante des peshmergas, est devenu la cause de l’arrestation du chef du HPS Haydar Shesho. Suite à l’intervention de l’Allemagne, le commandant yézidia été libéré. Malgré cela, les autorités kurdes continuent d’exercer des pressions énormes sur lui. Actuellement ,en raison de la pénurie d’armes et de munitions le HPS ne parvient pas à mener des opérations offensives dans la région de Shengal.

About the Author