Published On: lun, Jan 30th, 2017

Interdiction d’entrée aux États-Unis : une femme yézidie empêchée de monter à bord

terminal-airport-ny

Aéroport international de New York-John F. Kennedy

Washington (E.U.) – La décision prise par le Président des États-Unis, Donald Trump concernant l’interdiction d’entrée pour les citoyens de sept pays musulmans affecte de plus en plus de réfugiés yézidis. Comme le rapporte la chaîne CNN, une femme yézidie a été empêchée de s’enregistrer à l’aéroport au départ de l’Irak malgré leurs papiers légaux. La femme yézidie en question et son mari sont originaires de la région de Shengal et ont survécus au génocide perpétré par la milice terroriste « État islamique ».

Parce que son mari avait travaillé pendant des années comme traducteur pour l’armée américaine, il a été autorisé à entrer par une autorisation spéciale l’été dernier. Sa femme devait le rejoindre comme prévu le samedi et tous ses papiers étaient valides. La peine imposée par le Président Trump à savoir l’interdiction d’entrée pour tous les ressortissants des sept pays musulmans dont l’Irak, a remis en cause le voyage de cette femme qui ne peut plus rejoindre son mari.

D’autres traducteurs yézidis sont partis aux États-Unis avant l’interdiction d’entrée décrété par Trump aux États-Unis et ont pu réunir leur famille. En raison du risque accru de représailles islamistes, l’armée américaine a permis l’entrée aux anciens traducteurs en Irak. Beaucoup de ces traducteurs étaient et sont yézidis, en particulier de la région de Shengal, où l’armée américaine avait déjà exploité une base aérienne.

ÊzîdîPress — 29/01/2017

About the Author

- Rédacteur de l'édition française d'ÊzîdîPress.