Published On: mar, Déc 13th, 2016

Irak: Le gouvernement kurde arme les tribus arabes de Shengal

Un combattant de la milice sunnite  Hadj al-Watani à Bashiqa

Un combattant de la milice sunnite Hadj al-Watani à Bashiqa

Duhok (Kurdistan irakien) – Le gouvernement du Kurdistan irakien a commencé à fournir des armes aux tribus sunnites du Nord de l’Irak. Selon Rudaw, au cours des deux dernières semaines, près de 2.000 Arabes de Zummar, de Shangal ont été intégrés aux forces peshmergas. Suite à l’approbation des chefs de tribus sunnites, le président du Kurdistan irakien, Massoud Barzani a lancé une campagne pour armer les volontaires arabes.

Parmi les recrues certains sont originaires de Shengal. Le leader du HPS (Les Forces de la Protection du Ezidxan) Haydar Shesho a aussitôt averti les autorités kurdes qu’elles sont en train de réhabiliter des personnes qui ont participé au génocide des Yézidis. Lors de l’attaque de l’Etat islamique sur les populations yézidies de Shengal, les populations sunnites ont majoritairement soutenu les djihadistes et ont participé aux meurtres et aux enlèvements des Yézidis. Selon les déclarations de Haydar à la chaine « Kurdsat », près de 80 % des tribus sunnites de Shengal ont soutenu les terroristes. Par exemple le KRG a entrepris d’armer les tribus kurdes des Mitvati et des Khatouni, des tribus qui ont vraisemblablement participé aux massacres de Kocho où 600 hommes yézidis ont été sommairement abattus et où plus de 1000 femmes et enfants ont été capturés. Il en est même des recrues originaires de Baadj, une ville dont la population locale a largement participé aux viols et aux violences sur des centaines de femmes yézidies.

Haydar Shesho a critiqué la décision de Massoud Barzani en termes suivants : « L’armement des tribus sunnites est une menace supplémentaire pour les Yézidis, surtout si elles essaient d’établir leur domination sur  Shengal…Même avant les attaques de l’E.I. des dizaines de Yézidis ont été tués en raison de leur appartenance religieuse par des tribus sunnites des villages de Zummar et de Rabia. Il est donc complètement irresponsable d’armer ces tribus et de les réhabiliter devant la loi sans tenir compte de leur complicité dans le génocide des Yézidis. Dans ces circonstances, la vie pour les Yézidis à Shengal est inconcevable ».

En utilisant les Arabes sunnites de Shengal, le KDP tente de consolider son pouvoir dans les «territoires contestés» par le gouvernement chiite de Bagdad. Dans le cadre de cette politique, après l’approbation du PDK, de nombreux dirigeants des tribus sunnites ont été installées à Erbil. Ces mêmes dirigeants refusent aujourd’hui  catégoriquement la reconnaissance du génocide des Yézidis par l’Etat islamique.

Bien qu’il y ait également des tribus sunnites qui ont combattu l’Etat islamique dès le début de la crise en Irak, comme la tribu de Shammar, la sécurité des Yézidis dans cette région est loin d’être assurée. Ils craignent et ceci à juste titre que les armes fournies par le gouvernement kurdes aux tribus sunnites peuvent être à un moment donné être dirigées contre eux.

About the Author