Published On: mer, Mar 15th, 2017

La fête yézidie de « Klotché saré salé »

DSCN0037

« Klotché saré salé » ou « la tarte de la nouvelle année » est une fête qui est célébré uniquement par les Yézidis de l’ex URSS, donc les ressortissants de la région de Sarhad. En effet il existe quelques différences entre les Yézidis de l’ex URSS et ceux du Moyen-Orient, et cette célébration en fait partie.

La date de la célébration de Klotché saré salé varie également selon les différentes tribus yézidis. La majorité des Yézidis de l’ex URSS célèbre le Klotché saré salé vers le milieu du mois de mars. Cependant d’autres tribus le fêtent vers le 1er avril.

Du fait de la dispersion géographique, de l’éloignement du centre spirituel et du tribalisme, certains us et coutumes ont subi des modifications, ce qui en soi une diversité et une richesse du peuple yézidi.

Le jour J (un mardi ou un mercredi), la mère de la famille cuit le gâteau et place à l’intérieur une fève ou une pièce de monnaie. Le jour suivant, tôt le matin, tous les membres de la famille se rassemblent autour du gâteau « Klotch ». Le père, après avoir mentionné Dieu en disant « dasture nave Xwede û Shixadi », découpe le gâteau.  D’abord le couteau découpe le gâteau en deux parts égales. Ensuite l’une des parts est elle-même découpée en plusieurs parts pour les anges et les saints, dont :

  • Haft mere divane (les 7 Saints)
  • Xwedane Male (le Protecteur de la maison)
  • Mame Shvan
  • Gavane Zarzan
  • Khatuna Ferkha
  • Sheshams

L’autre partie du gâteau est découpée suivant le nombre de membres de la famille. On attribue ensuite chaque part du gâteau à un membre de la famille.  Selon la tradition, celui qui aura la fève ou la pièce de monnaie, sera au cours de l’année béni(e) par Dieu.

La tradition yézidie dit que pendant cette fête Dieu envoie l’ange Melek Zaïn sur Terre, afin que ce dernier bénisse la Terre. Après cette bénédiction la Terre sort de son hibernation et le printemps fait alors son apparition.

About the Author