Published On: mar, Déc 20th, 2016

Les autorités turques arrêtent deux juristes yézidis

Ozcan Goran (à gauche) et Saïd Dag (à droite)

Ozcan Goran (à gauche) et Saïd Dag (à droite)

Viranşehir (Turquie) – Deux juristes yézidis ont été arrêtés en Turquie. Ozcan Goran et Saïd Dag ont été enlevés par les forces spéciales turques le 11 décembre dans la ville de Viranşehir et ont été emmenés dans un endroit inconnu. La raison de leur arrestation reste également inconnue. L’association des juristes yézidis d’Allemagne exige que la loi soit appliquée et la libération de leur collègues.

« Depuis août 2014, les Yézidis ont été et sont toujours les cibles de l’Etat islamique, une organisation qui a des membres actifs en Turquie, en Arabie Saoudite et au Koweït. Actuellement plus de 5 000 femmes et enfants yézidis sont toujours captifs aux mains des djihadistes au Nord de la Syrie et de l’Irak. Beaucoup de Yézidis se sont sauvés en fuitant vers la Turquie. Mais les autorités turques leur créent des problèmes car leur séjour en Turquie est illégal. Ainsi il n’est pas rare de voir des Yézidis se faire arrêter et de se confronter à une bureaucratie turque volontairement inflexible et dure. Deux de nos juristes ont alors décidé de faire ce que aucun de nous n’a eu le courage de faire jusqu’à présent : ils ont décidé d’aider bénévolement leur confrères yézidis en leur donnant des consultations juridiques » a communiqué l’association.

L’organisation exige des autorités turques que celles ci leur communiquent la localisation des deux juristes yézidis et également leur libération immédiate.

Selon les rapports de «Amnesty International», les autorités turques transgressent les droits de l’homme dans le Sud-Est du pays. En luttant contre le PKK, les forces turques s’en prennent également à des populations civiles qui n’entretiennent aucune relation avec les rebelles kurdes.

About the Author